Flo part au Canada

et est revenu !

Catégorie : Toronto

Jour 1 – Arrivée au canada

Bonjour à tous !

C’est à travers ce blog monté rapidement que je vais tenter de vous décrire tout mon voyage dans ce fabuleux pays qui est le Canada 🙂

Le voyage

Ca y est, il est temps de partir pour le Canada ! Après de longs mois d’attente et d’envie, de nombreux changements dans ma vie également, il est temps de faire un bon break de 10 jours avant de repartir pour cette folle aventure qu’est notre vie.

Mon vol était prévu à 12h05 et l’arrivée était prévue à 14h05, heure locale. Finalement, il y a eu un peu de retard (comme vous pouvez également le voir ici ).

J’ai voyagé à bord d’un Airbus A310, et c’est mon premier long courrier. Je dois avouer que j’ai pas eu beaucoup beaucoup de place, mais c’est souvent le cas façon. Les 8h de vol sont passées relativement vite, entre les repas / films / séries / siestes.

Très bon point néanmoins pour le repas qui était vraiment bon 🙂 Voici les quelques photos que j’ai pu prendre dans l’avion.

Un grand écran était présent et a passé plusieurs films. On pouvait brancher la prise casque, mais par contre, aucun film en VOSTFR ! Soit de la VO, soit de la VF, parfois des sous-titres anglais, mais pas plus.

A l’arrivée à Montreal, c’était super bien fait et on pouvait facilement prendre la correspondance. Il fallait passer par la douane pour remplir un formulaire un peu WTF (“projetez-vous de visiter une ferme lors de votre séjour ?”) et passer un entretien rapide avec un gars de la douane. Voilà un résumé :

– Bonjour monsieur, pourquoi venez-vous au Canada ?

– Je viens pour visiter 

– Très bien, combien de temps ?

– 12 jours à peu près

– Vous allez voir quoi ?

– Euh… Pas mal de choses entre Toronto et Quebec

– Et vous aller dormir où ? 

– Eh bien, entre Toronto et Quebec du coup

(… long silence…)

– Vous avez apporté du fromage ?

– Non, rien du tout. Rien à manger en tout cas.

– Mais vous avez pas une valise en plus de votre sac à dos ?

– Si si

(…long silence number 2)

– Eh bien, bon séjour chez nous 

Douanier de l’aérogare de Montréal

Du coup, direction la porte 64 et bien 3h30 d’attente avant l’embarquement. Le temps de se prendre un petit sandwich, et c’est parti pour 3h de Borderlands 2 !

Vers 17h30, embarquement dans cette fois-ci un Airbus A330, qui est vraiment plus intéressant ! Chaque siège dispose d’un petit écran et il y a vraiment plus de places pour les jambes. J’espère vraiment que c’est ce que j’aurai au retour.

Énormément de retard sur ce vol (plus d’une demi-heure sur un vol d’1h30, ça pêche un peu ! le vol était ici) mais je suis plus vraiment à ça près. Le temps de regarder quelques épisodes de manga, boire un verre de coca et hop, me voilà arrivé à Toronto !

Toronto

L’avion nous a posé au niveau de l’embarquement des autres passagers, et ça a été un bordel monstre à la sortie de l’avion. Tout le monde se demandait où il fallait aller chercher les valises, et tout ce que les hotesses répondaient, c’était “You should go downstairs”. Merci.

Après avoir finalement déniché le logo qui ressemble à une valise, j’ai commencé à le suivre, puis descendre jusqu’à l’endroit où les valises sortaient les une après les autres. Priant pour que la mienne arrive, le temps passe doucement et elle finit par descendre avec les autres !

Ni une ni deux, je la récupère et je commence à filer vers le parking, après avoir demandé où se situait la société de location “AVIS” chez qui j’ai loué la voiture. Après quelques recherches, je finis par les trouver et une petite frayeur me fait battre le coeur quand le gars me dit “ah mais non, ça peut pas marcher avec votre carte bancaire, car on ne prend que les cartes de crédit”, je finis par tomber sur la voiture qui m’accompagnera tout le long du voyage. Il s’agit donc d’une Toyota Corolla de 2018 dont l’intérieur ressemble exactement à ça :

boom

Et là, de battre mon coeur s’est arrêté. La voiture. A. Une. Boite. Automatique.

Enfer et damnation !

Je n’ai jamais conduit de boites automatiques, je sais même pas à quoi correspondent ces trucs. Et il n’y a que deux pédaaales !

Bon, je décide de griller quelques Mo de mon forfait Canada pour trouver un tuto rapide expliquant les bases. Ca a l’air facile en fait. Ok. P pour parking, R pour reculer, N pour neutre donc le point mort. Ca part.

La circulation jusqu’à l’hôtel fut relativement chaotique. Non pas à cause de la voiture qui, pour le coup, est vraiment top. Non, c’est surtout à cause de la manière dont les feux sont gérés. 

En fait, j’aurais dû lire ce merveilleux article qui explique la différence entre la conduite française et canadienne : les feux sont situés de l’autre côté, et non au niveau de l’endroit où on marque l’arrêt. Deuxième truc important, on peut tourner à droite, même si le feux est rouge, à condition d’avoir marqué l’arrêt. Ce qui explique pourquoi je me suis fait klaxonné une fois.

J’arrive donc tant bien que mal à l’hotel. Le check-in se passe bien, je suis à la chambre 119. Et là, surprise, la chambre est vraiment de bonne qualité !

Je m’attendais pas à un tel confort, et façon, je suis tellement mort qu’il faut que je mange un truc, une douche et au lit ! Je file donc au restaurant de l’hotel pour voir ce qu’ils proposent, me prends un petit sandwich, des frites, un verre d’eau. Le restau est vraiment pas mal du tout !

Même s’il est, on s’en doute, un peu cher. L’ambiance est vraiment sympa au demeurant

L’ambiance dans le restau

Une fois le repas englouti, (pas en entier, je l’avoue. Les frites étaient pas oufs, et la viande beaucoup trop cuite), la douche prise, les dents propres, il est temps de fermer les yeux et d’aller dormir. Il est presque 23h ici, ça fait donc presque 21h que je suis reveillé, un peu de sommeil ne fera pas de mal 🙂 Demain, ça part pour les chutes !

Jour 3 – Toronto

Il est donc temps d’aller rendre une petite visite dans cette fameuse ville canadienne ! Rien de prévu de particulier pour cette journée, à part tenter de trouver un bon truc à manger et visiter la tour CN 🙂 

Pour y aller, je n’étais pas très très loin en voiture : seulement 28km. Du coup, après mures réflexions, et le fait de devoir payer 3$ pour en retirer 10 si j’avais voulu prendre les transports en commun, j’ai opté pour la voiture et j’ai trouvé un parking pas trop loin de ma destination.

Mais c’était sans compter sur les bouchons !

Le parking que j’ai trouvé était situé à 500m de la tour CN et m’a coûté 6eur pour la journée, ce que j’ai trouvé super correct. A part les bouchons, la circulation s’est bien passée, je commence à comprendre parfaitement comment rouler au Canada 🙂 

La tour CN

Une fois garé et après avoir galéré pour sortir du parking (en gros, je sais pas comment, je me suis trouvé au 12eme étage d’une résidence. En redescendant au 0, j’ai trouvé une porte ouverte vers l’exterieur), il est temps de partir à la conquête de la tour CN  !

La truc qui me faisait le plus peur avant de monter, c’était l’éventuelle attente. Finalement, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas tant de monde que ça. J’en ai eu pour 40 min environ, et tout le trajet d’attente est ponctué par des petites animations, points d’informations, vidéos, etc.

Tout ceci pour arriver jusqu’à l’ascenseur qui monte à 20km/h en haut de la tour. Une fois arrivé en haut… quelle vue ! Le fait de bien limiter les entrées est vraiment bénéfique pour ne pas être surchargé de personnes, donc on peut prendre les photos facilement. De plus, il n’y a pas de grillage, tout est en verre. Il est également possible de descendre d’un étage pour accéder au “vide”, une vitre qui pointe directement en bas de la tour.

Enfin, ce jour là, il y avait une petite animation de cuisine par le restaurant 360, qui était axée sur le “terroir”. J’avoue ne pas m’être trop attardé ici car, pris par la fougue de la jeunesse, je décida de monter encore plus haut, dans la “nacelle”

Une fois arrivé en haut de la nacelle, je dois avouer que c’est un peu la déception. Certes, j’avoue, j’avoue, on est quand même beaucoup plus haut. Genre par exemple, un hélicoptère est passé à notre hauteur, normal ! Mais finalement, on ne voit pas tant la différence par rapport à l’étage d’en dessous, et les photos sont beaucoup plus difficiles à prendre à cause du grillage qui l’entoure.

On remarque néanmoins sur les photos les quelques aventuriers qui ont tenté l’expérience du “Tower Edge Walk” (l’Haut-da cieux en francais), qui consiste à être attaché par des harnais et faire le tour en étant vraiment au bord du vide. Sensations garanties ! (Mais aussi très très cher. Prévoir au moins 225 dollars !)

Ce que j’aurais bien voulu faire ! 

La descente en ascenseur conclura donc cette visite impressionnante ! 

Elle descends de la tour à cheval…

Diner et promenade dans Toronto

Par la suite, j’avais bien envie de faire l’aquarium, mais je trouvais ça un peu trop “commun” pour une ville (il y en a d’autres !) et ayant prévu de visiter celui de La Rochelle dans quelques semaines, je me suis dit que ça pouvait attendre. La priorité, c’était de trouver un endroit où diner (oui oui, au Quebec au moins, diner = manger le midi). 

Je cherchais un endroit où je pourrais manger bien, pas trop trop cher et avec des trucs assez propres au Canada, donc j’ai décidé d’aller à “The Loose Moose”, un bar/restaurant axé sur le sport (normal). Après être arrivé et m’être assis au bar, j’ai pu commander des club sandwichs remplis de mac & cheese, avec une bonne ration de poutine.

Yummy

C’était la première fois que je goûtais ces deux plats, et je dois avouer que je n’ai pas été déçu ! L’ambiance dans le bar restau était vraiment sympa, il faisait bon et frais, c’était parfait 🙂 

Pas le temps de trop traîner, car j’ai envie de bouger et de continuer à découvrir cette jolie ville. Malheureusement pour moi, le musée de la science est un peu loin, donc je décide de rejoindre celui des trains à vapeur du Canada. Après avoir vu une jolie fontaine et passé le coucou à Spider-Man,  pleins de jolies choses m’attendent. Un petit train circule à travers tout le musée, et vous vous en doutez, j’ai pas résisté ! 

Tut tut !

Par la suite, vu qu’il faisait chaud, je me suis dirigé vers un petit magasin situé près d’un petit port du lac de l’Ontario, acheté un Dr Pepper à un prix ridiculement bas, puis je suis parti sur une jetée depuis laquelle on voyait vraiment bien la ville. Je suis resté un moment assis là, à profiter de la vue et de la relative fraîcheur. 

La vue depuis la jetée

En revenant, je suis passé par le petit parc situé juste à côté, et je me suis décidé à rentrer. Petite info supplémentaire et gratuite, j’avais fait une bourde ouf le matin en allant me garer, car j’avais oublié de mettre le ticket que j’avais payé sous le pare-brise de la voiture ! 

Le retour s’est fait bien plus facilement qu’à l’aller. Le temps de renter, écrire cet article, et maintenant, vous savez ce qu’il y a de plus agréable après une bonne journée de marche ? Aller faire un tour au SPA de l’hôtel. Demain, direction Ottawa, en passant par une petite croisière aux mille-îles 🙂 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén